Mathilde Bouscaillou, bénévole au sein de l’équipe Communication

Dites bonjour à Mathilde ! Responsable Communication au sein d’une société internationale spécialisée dans le développement et la commercialisation de molécules diagnostiques dédiées à personnaliser le traitement des patients atteints du cancer, elle a rejoint le réseau FEVE il y a quelques mois pour intégrer l’équipe de communication. Plus précisément, elle occupe le rôle de “Community Manager”, c’est elle qui créer et publie les infos, les news sur tous nos réseaux sociaux ! Depuis quelques années, elle fait le choix prendre du temps et de s’investir pour des causes qui lui tiennent à coeur, et mettre à profit ses compétences en communication. Voici son portrait :


Mathilde, pourquoi as-tu choisi le Réseau FEVE ?

J’ai connu le réseau FEVE par le biais de France Bénévolat il y a quelques mois. [… ] C’est avec une grande joie que j’ai vu que le réseau FEVE cherchait des bénévoles pour aider à la communication, donc je me suis lancée ! Et je ne regrette pas ! Les valeurs véhiculées ainsi que la démarche du réseau FEVE font vraiment du sens, surtout en cette période où trouver un sens à ce qui nous entoure peut parfois paraître compliqué. J’ai envie d’oeuvrer pour un monde meilleur, même si ça peut sembler un peu « bisounours », et c’est vraiment l’esprit du réseau FEVE et de ses membres. La démarche de l’association, c’est à dire de sensibiliser et encourager les initiatives RSE dans l’environnement professionnel, me semble vraiment logique ! Nous passons tellement de temps au travail donc c’est important d’y associer des actions qui nous font se sentir mieux, et contribuent à améliorer la qualité de vie de toutes et tous tout en réduisant notre impact environnemental !


Quel est ton rôle dans l’équipe Communication ?

Je suis bénévole au sein de l’équipe Communication, en tant que Community Manager. En bref, je m’occupe des réseaux sociaux de l’association : Linkedin et Facebook.

J’espère apporter ma grande motivation, mélangée à ma bonne humeur et avec une pointe de digital (que dis-je, une part importante de digital !). En effet, beaucoup de gens passent énormément de temps sur leurs téléphones, le web, les réseaux sociaux… et donc c’est très important d’y être présents pour gagner en visibilité et sensibiliser le plus de monde. De plus, avec l’épidémie, on est vraiment limités pour faire des évènements en présentiel, donc c’est vraiment un « must have ». Le digital est un monde très vaste et dynamique, il faut sans cesse innover, et créer du contenu attrayant et pertinent. C’est pourquoi j’aimerais passer encore plus de temps à mettre en valeur toutes les bonnes initiatives et les nombreuses ressources dont dispose le réseau FEVE grâce à tous ses membres ! Il y a vraiment je dirai, une effervescence au sein de l’association, en termes d’idées et d’initiatives. C’est d’ailleurs une des raisons principales qui font que j’aime faire partie de cette aventure. Chacune et chacun apporte son vécu, ses expériences, sa bienveillance, ses idées… et tout ça mélangé crée une formidable source d’inspiration !


Ma citation favorite : “Prendre son courage à demain”

Il faut se donner les moyens d’arriver à un monde meilleur et se retrousser les manches.

Mathilde Bouscaillou

Qui serais-tu le temps d’une journée si tu pouvais être quelqu’un d’autre ?

Sans aucune hésitation, Emma Watson ! Déjà fan d’elle quand j’étais petite, je le suis tout autant encore maintenant ! Elle incarne pour moi vraiment un modèle d’indépendance et d’intelligence, qui exprime ses idées avec force et subtilité et n’a de cesse de défendre les droits des femmes. Bref, une grande femme, militante et brillante. Alors je serais honorée de vivre une de ses journées.

Et pour finir, quel conseil à adopter dans notre quotidien nous donnerais-tu pour rendre le monde meilleur ?

Alors, celles et ceux qui me connaissent savent que j’adore manger ! Manger c’est la vie 🙂 Depuis quelques temps, j’essaie de consommer de façon plus responsable. Déjà parce que cela fait du bien pour la santé (on mange local, de saison, on cuisine) et puis cela permet d’encourager les filières courtes et éviter le gaspillage alimentaire. Mon conseil serait de se renseigner autour de soi pour connaître les initiatives locales (commandes et distributions de paniers en direct des producteurs par exemple), de préférer les marchés plutôt que la grande distribution, de lister les fruits et légumes de saison, trouver des recettes saines, et de se servir… du digital ! J’utilise beaucoup les applications comme TooGoodToGo ou encore Karma, qui localisent les commerçants qui ont des produits arrivant à date de péremption et qui les « bradent » pour éviter de les jeter. Ainsi, on peut avoir des produits alimentaires pour moins cher, et si on en a trop (on ne choisit pas ce qu’on aura à l’avance), on peut partager avec nos familles, amis ou bien des personnes dans le besoin 🙂


Un grand merci à Mathilde pour sa contribution !


1 commentaire

Jean-Marc BRODHAG · 1 mars 2021 à 10 h 30 min

bonjour Mathilde,
un profil qui regarde la vie en face !
Nous aurons l’occasion de travailler ensemble dans le partenariat Réseau FEVE / COOPALLIA.
En communication, je rêve déjà à une “plateforme légère” ou “base de liens” de capsules vidéo de témoignages de “Volontaire Environnement”, intrapreneurs agissants. Tout ceci pour faire notre promo commune.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *