Alexa Simonin, créatrice de Bonagive

Ma mission ? Cultivatrice de liens 🌱

Pendant mon enfance, je passais la majeure partie de mon temps avec ma grand-mère dans son potager.  Dans ma vie d’adulte j’ai toujours gardé ce lien particulier avec la terre et ai toujours eu à cœur d’en partager ses secrets avec les gens que je côtoyais quotidiennement.

En 2018 j’ai réfléchi à comment aller plus loin dans ma démarche car je crois profondément que le jardinage, que ce soit en ville ou la campagne, est une des solutions aux problèmes liés à nos mode de vie actuels.

Aujourd’hui, La Terre a besoin d’aide, il nous faut quasiment deux planètes pour produire toutes les ressources dont nous avons besoin pour vivre et pour éliminer nos déchets. J’ai deux enfants de 11 et 13 ans qui sont très informés de ce qui se passe dans le monde et qui sont très sensibilisés aux problématiques environnementales actuelles. Ils étaient inquiets et demandaient des solutions. Je pense que c’est à ce moment-là que j’ai eu le déclic, pour mes enfants. Je ne prétends pas détenir la solution, mais j’ai décidé d’agir à mon échelle.

En 2018, j’étais alors salariée chez Renault Trucks. Avec le support de la commission environnement et solidarité du SCE j’ai mis en place un groupe pilote pour tester un nouveau mode de partage au travail basé sur un réseau de partage et d’entraide en entreprise. L’idée était de permettre aux salariés de donner les surplus de récoltes de leurs jardins sur leur lieu de travail. Ceci permet à la fois de créer du lien entre les personnes à travers les dons et également de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Un appel à volontaire fut lancé sur le thème « Envie d’agir pour construire un monde durable ? ». Le nombre maximal de participants était une centaine de personnes et en moins de trois semaines le groupe pilote était constitué.

Les règles données aux participants furent simples et regroupées au sein d’une charte des bonnes pratiques : poster des annonces de dons dans le fil de discussion créé dans l’outil Yammer, encouragement à cultiver de manière éco responsable et engagement de ne pas perturber la vie au sein de l’entreprise ainsi que le travail des autres salariés pendant les échanges.

Dès le lancement, quelque chose de très positif et stimulant se dégagea du groupe. Et le résultat fut au-delà de mes espérances. En 6 mois, ce furent 200 annonces de dons postées qui provoquèrent plus de 500 rencontres !

Et rien de mieux qu’un test pour en connaitre un peu plus sur ce qui peut se partager : fruits, légumes, fleurs, graines, plants à repiquer issus de semis, divisions de plante vivace, boutures de plantes vertes, arbustes, thé de vers, engrais verts mais aussi prêt d’une centrifugeuse et d’outils de jardin !

A chaque rencontre, les participants échangeaient entre eux également leurs savoirs et expérience. De nombreux citadins se lancèrent et mirent pour la première fois un pied de tomate sur leur balcon ou semèrent quelques graines de salade dans une jardinière.

Un nouveau mode de partage au travail était en train de germer !

Un an plus tard, ayant enfin trouvé mon “ikigai”, j’ai décidé de me lancer à 100 % dans ce projet et ai fondé en 2019 la toute jeune entreprise BonaGive pour continuer à déployer ce nouveau concept auprès d’autres entreprises.

Envie d’en savoir plus ce nouveau mode de partage au travail ?

Contacte-moi. On pourra papoter autour d’un thé ou café bien chaud ou lors d’un prochain Afterwork DD.

alexa@bonagive.com


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *